« Le mystère cosmique dévoilé : résoudre le casse-tête des supernovae déficientes en hydrogène »

par Tatsuya Nakamura
4 commentaires
Supernova Precursors

Introduction:
Les supernovae, événements célestes aussi brillants que des galaxies entières, captivent l’humanité depuis des siècles. Cependant, l’énigme des supernovae déficientes en hydrogène laisse les astrophysiciens perplexes. Dans une découverte récente publiée dans Science, la professeure adjointe Ylva Götberg, de l'Institut des sciences et technologies d'Autriche (ISTA), et sa collaboratrice Maria Drout, ont découvert les étoiles précurseurs manquantes responsables de ces mystérieuses explosions cosmiques.

Le casse-tête des supernovae pauvres en hydrogène :
Les supernovae pauvres en hydrogène, qui résultent de la disparition explosive d’étoiles massives, ont longtemps déconcerté les scientifiques. Contrairement aux supernovae typiques, riches en hydrogène, ces supernovae semblent émerger de nulle part. Götberg note : « Il existe beaucoup plus de supernovas pauvres en hydrogène que nos modèles actuels ne peuvent l’expliquer. Soit nous ne parvenons pas à détecter les étoiles qui mûrissent sur cette voie, soit nous devons revoir tous nos modèles.»

Étoiles binaires et suppression des enveloppes :
Les étoiles manquantes en question font partie de systèmes stellaires binaires, dans lesquels deux étoiles orbitent l’une autour de l’autre. Ces systèmes binaires massifs conduisent à un phénomène unique : à mesure que l'enveloppe épaisse et riche en hydrogène d'une étoile se dilate, les forces gravitationnelles de son étoile compagne arrachent l'enveloppe, laissant derrière elle un noyau d'hélium chaud et compact. Ces étoiles dénudées d'hélium, plus de dix fois plus chaudes que la surface du Soleil, sont précisément les étoiles recherchées par Götberg et Drout.

Une découverte très attendue :
Avant leur étude, une seule étoile, baptisée « Quasi-WR » (ou « Presque Wolf-Rayet »), répondait aux critères des étoiles précurseurs attendues des supernovae pauvres en hydrogène. Cependant, compte tenu de la longue durée de vie de ces étoiles, Götberg et Drout soupçonnaient qu'il devait y en avoir davantage dispersées dans l'univers.

Grâce à leur expertise combinée en modélisation théorique et en observation, les chercheurs ont utilisé la photométrie UV et la spectroscopie optique pour identifier une population de 25 étoiles cohérente avec les caractéristiques des étoiles à hélium de masse intermédiaire. Ces étoiles étaient situées dans les Grands et Petits Nuages de Magellan, deux galaxies voisines bien étudiées.

Confirmation par spectroscopie :
La spectroscopie optique a joué un rôle crucial dans la confirmation de l'identité de ces étoiles candidates. De fortes signatures spectrales de l'hélium ionisé indiquaient que les couches externes des étoiles étaient dominées par l'hélium et que leurs surfaces étaient extrêmement chaudes – caractéristiques des étoiles laissées avec des noyaux exposés, compacts et riches en hélium après le décapage de l'enveloppe.

Un avenir radieux pour l’astrophysique :
Cette découverte révolutionnaire comble non seulement un manque important de connaissances, mais met également en lumière les origines des supernovae pauvres en hydrogène. Götberg souligne qu’il y a probablement beaucoup plus de ces étoiles qui attendent d’être découvertes, ouvrant ainsi la porte à de nouvelles recherches dans ce domaine.

Des chercheurs en début de carrière aux leaders :
Le voyage vers cette découverte remarquable a commencé par une discussion entre Götberg et Drout au cours de leurs études supérieures. Aujourd’hui, en tant que leaders dans leur domaine, ils continuent de repousser les limites de l’astrophysique. Götberg, qui a rejoint l'ISTA après ses recherches aux observatoires Carnegie en Californie, dirige son propre groupe de recherche axé sur l'étude des interactions binaires entre les étoiles.

Conclusion:
Le mystère cosmique des supernovae pauvres en hydrogène a fait un pas important vers sa résolution, grâce aux efforts collaboratifs d'Ylva Götberg et de Maria Drout. Leur découverte des étoiles précurseurs manquantes marque un moment charnière dans l’astrophysique, permettant une compréhension plus approfondie de ces énigmatiques explosions cosmiques et ouvrant la voie à de futures explorations dans ce domaine.

Foire aux questions (FAQ) sur les précurseurs de supernova

Que sont les supernovas pauvres en hydrogène ?

Les supernovae pauvres en hydrogène sont des explosions cosmiques résultant de la disparition d’étoiles massives. Contrairement aux supernovae typiques, celles-ci ne possèdent pas d’enveloppe riche en hydrogène.

Pourquoi les supernovas pauvres en hydrogène sont-elles déroutantes ?

Leur origine est mystérieuse. Les scientifiques n’ont pas pu identifier les étoiles précurseurs, ce qui donne l’impression que ces supernovae sont apparues soudainement.

Comment Ylva Götberg et Maria Drout ont-elles fait cette découverte ?

Ils se sont concentrés sur les systèmes d’étoiles binaires, dans lesquels une étoile enlève l’enveloppe riche en hydrogène de son compagnon, laissant derrière elle un noyau riche en hélium.

Pourquoi cette découverte est-elle significative ?

Il comble un manque de connaissances, met en lumière les origines des supernovae pauvres en hydrogène et fait progresser la recherche en astrophysique.

Quelles techniques ont été utilisées pour identifier les étoiles manquantes ?

La photométrie UV et la spectroscopie optique ont été utilisées pour confirmer les caractéristiques des étoiles candidates, telles que la dominance de l'hélium et la chaleur extrême de la surface.

Quel est l’impact potentiel de cette découverte sur l’astrophysique ?

Cela pourrait conduire à la découverte d’un plus grand nombre d’étoiles à hélium de masse intermédiaire et à une meilleure compréhension des phénomènes cosmiques.

En savoir plus sur les précurseurs de supernova

Tu pourrais aussi aimer

4 commentaires

ScienceNerd555 décembre 28, 2023 - 9:29 pm

Ces scientifiques sont incroyables : ils résolvent des énigmes cosmiques ! _xD83C__xDF0C__xD83D__xDD2D_

Répondre
Yeux Étoilés décembre 28, 2023 - 10:56 pm

J'ai hâte de voir ce qu'ils découvriront d'autre sur les étoiles cachées. _xD83D__xDC4F__xD83C__xDF1F_

Répondre
SpaceGeek2023 décembre 29, 2023 - 12:25 am

News Gr8 4 amoureux de l'espace ! Je me suis toujours interrogé sur ces supernovae sournoises. _xD83D__xDE80_

Répondre
AstronomieFan33 décembre 29, 2023 - 1:23 am

wowza, c'est un truc super cool ! alors, ils ont finalement trouvé des étoiles qui font boum ! _xD83C__xDF1F__xD83D__xDCA5_

Répondre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

SciTechPost est une ressource Web dédiée à fournir des informations à jour sur le monde en évolution rapide de la science et de la technologie. Notre mission est de rendre la science et la technologie accessibles à tous via notre plateforme, en réunissant des experts, des innovateurs et des universitaires pour partager leurs connaissances et leur expérience.

S'abonner

Abonnez-vous à ma newsletter pour de nouveaux articles de blog, des conseils et de nouvelles photos. Restons informés !

© 2023 SciTechPost

fr_FRFrançais