« Forte poussée de 300% : augmentation du nombre d'erreurs de médicaments contre le TDAH chez les enfants américains »

par Santiago Fernández
5 commentaires
ADHD Medication Errors

Une étude récente a mis en lumière une augmentation remarquable des cas d’erreurs médicamenteuses liées au traitement du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité (TDAH) chez les enfants. Il convient de noter que la majorité de ces incidents se sont produits au sein des ménages et concernaient principalement des enfants de sexe masculin âgés de 6 à 12 ans. L’étude souligne le besoin urgent d’une éducation accrue et de pratiques de gestion des médicaments plus efficaces pour freiner l’augmentation alarmante de ces erreurs.

Le besoin critique d’éducation et de systèmes améliorés de distribution de médicaments

Le TDAH, un trouble neurodéveloppemental pédiatrique répandu, est reconnu comme l'une des affections les plus fréquemment diagnostiquées chez les enfants américains, avec environ 101 TP4T d'enfants aux États-Unis ayant reçu un diagnostic de TDAH en 2019. Actuellement, environ 5 enfants sur 100 dans le Les États-Unis se voient prescrire des médicaments pour le TDAH.

Escalade des erreurs de médicaments contre le TDAH

Dans une étude récemment publiée dans la revue Pediatrics, des chercheurs du Center for Injury Research and Policy et du Central Ohio Poison Center du Nationwide Children's Hospital se sont penchés sur les caractéristiques et les tendances associées aux erreurs médicamenteuses hors de l'hôpital pour le TDAH chez les individus sous le âgé de 20 ans, tel que signalé aux centres antipoison américains entre 2000 et 2021.

Selon cette étude, le nombre annuel d'erreurs médicamenteuses liées au TDAH a augmenté d'un nombre stupéfiant de 2 991 TP4T au cours de la période de deux décennies allant de 2000 à 2021. Au cours de la durée de l'étude, un total de 87 691 cas d'erreurs médicamenteuses impliquant des médicaments pour le TDAH comme substance principale. ont été signalés aux centres antipoison américains parmi ce groupe d'âge, ce qui équivaut à une moyenne de 3 985 cas par an. Au cours de la seule année 2021, un nombre étonnant de 5 235 erreurs médicamenteuses ont été documentées, ce qui se traduit par un enfant confronté à une telle erreur toutes les 100 minutes. Notamment, cette tendance inquiétante était principalement due aux hommes, qui représentaient 76% des erreurs médicamenteuses, et aux enfants âgés de 6 à 12 ans, contribuant à 67% de ces erreurs. Il est frappant de constater qu’une proportion importante de 93% de ces expositions s’est produite à l’intérieur des maisons.

Scénarios courants d’erreurs médicamenteuses

Parmi les erreurs médicamenteuses impliquant des médicaments contre le TDAH comme substance principale, trois scénarios principaux sont apparus comme les plus courants :

  1. 54% – « Médicament pris/administré par inadvertance deux fois »
  2. 13% – « A pris/donné par inadvertance les médicaments de quelqu'un d'autre »
  3. 13% – « Mauvais médicament pris/donné »

Natalie Rine, PharmD, co-auteur de l'étude et directrice du Central Ohio Poison Center du Nationwide Children's Hospital, a noté : « L'augmentation du nombre signalé d'erreurs de médication est cohérente avec les résultats d'autres études rapportant une augmentation du nombre d'erreurs de diagnostic. du TDAH chez les enfants américains au cours des deux dernières décennies, ce qui est probablement associé à une augmentation de l’utilisation de médicaments contre le TDAH.

Conséquences sur la santé et stratégies de prévention

Un aspect préoccupant de ces résultats est que, dans 831 cas TP4T, les individus n’ont pas reçu de traitement dans un établissement de santé. Cependant, 2,3% des cas ont nécessité une admission en établissement de santé, dont 0,8% en service de soins intensifs. De plus, 4,21 cas TP4T étaient liés à des conséquences médicales graves, certains enfants souffrant d'agitation, de tremblements, de convulsions et d'altérations de l'état mental. Notamment, les enfants de moins de 6 ans étaient deux fois plus susceptibles de subir des conséquences médicales graves et plus de trois fois plus susceptibles d'être admis dans un établissement de santé que leurs homologues âgés de 6 à 19 ans.

En réponse à ces résultats déconcertants, Gary Smith, MD, DrPH, auteur principal de l'étude et directeur du Center for Injury Research and Policy au Nationwide Children's Hospital, a souligné la nécessité de mesures proactives. Il a déclaré : « Parce que les erreurs médicamenteuses pour le TDAH sont évitables, une plus grande attention devrait être accordée à l'éducation des patients et des soignants et au développement de systèmes améliorés de distribution et de suivi des médicaments à l'épreuve des enfants. Une autre stratégie pourrait consister à passer des flacons de pilules aux emballages unitaires, comme les plaquettes thermoformées, qui pourraient aider à se rappeler si un médicament a déjà été pris ou administré.

Si les efforts de prévention doivent certainement se concentrer sur le cadre familial, il est tout aussi crucial d’accorder une attention particulière aux écoles et autres environnements où les enfants et les adolescents reçoivent des médicaments.

Référence : « Erreurs de médicaments pour le TDAH chez l'enfant signalées aux centres antipoison des États-Unis, 2000 à 2021 » par Mikaela M. DeCoster, BS ; Henry A. Spiller, MS, D.ABAT ; Jaahnavi Badeti, MPH, BDS ; Marcel J. Casavant, MD; Natalie I. Rine, PharmD, BCPS, BCCCP ; Nichole L. Michaels, Ph.D. ; Motao Zhu, MD, MS, PhD ; Gary A. Smith, MD, DrPH, 18 septembre 2023, PÉDIATRIE.
DOI : 10.1542/peds.2023-061942

Cette étude a tiré ses données du National Poison Data System (NPDS), administré par les centres antipoison américains, anciennement connus sous le nom d'Association américaine des centres antipoison (AAPCC). Les centres antipoison recueillent des informations via la ligne nationale d'assistance antipoison (1-800-222-1222), documentant les détails sur le produit, la voie d'exposition, les personnes affectées, les scénarios d'exposition et d'autres données pertinentes, qui sont ensuite signalées au NPDS.

Foire aux questions (FAQ) sur les erreurs de médicaments contre le TDAH

Que révèle l’étude sur les erreurs médicamenteuses liées au TDAH chez les enfants ?

L'étude met en évidence une augmentation significative du 300% dans les erreurs médicamenteuses pour le TDAH chez les enfants sur deux décennies, la plupart des incidents se produisant à la maison.

Qui a mené l’étude et où a-t-elle été publiée ?

La recherche a été réalisée par des experts du Center for Injury Research and Policy et du Central Ohio Poison Center du Nationwide Children's Hospital. L'étude a été publiée dans la revue Pediatrics.

Quels sont les scénarios courants d’erreurs médicamenteuses mentionnés dans l’étude ?

Les scénarios les plus courants d’erreurs médicamenteuses impliquant des médicaments contre le TDAH comme substance principale sont :

  1. « Médicament pris/donné deux fois par inadvertance » (54%)
  2. « A pris/donné par inadvertance les médicaments de quelqu'un d'autre » (13%)
  3. « Mauvais médicament pris/donné » (13%)

Quels sont les impacts sur la santé associés à ces erreurs médicamenteuses ?

Alors que la plupart des cas n'ont pas nécessité de traitement dans un établissement de santé, le 2,3% a entraîné une admission dans un établissement de santé, dont le 0,8% dans une unité de soins intensifs. Environ 4,21 cas TP4T ont entraîné des conséquences médicales graves, avec des symptômes tels que de l'agitation, des tremblements, des convulsions et des modifications de l'état mental.

Quelle est la principale recommandation pour prévenir les erreurs médicamenteuses pour le TDAH ?

L'étude souligne la nécessité d'éduquer les patients et les soignants, ainsi que de développer des systèmes améliorés de distribution et de suivi des médicaments à l'épreuve des enfants. Le passage des flacons de pilules aux emballages unitaires, tels que les plaquettes thermoformées, est également suggéré pour éviter les erreurs.

Comment les résultats peuvent-ils être appliqués à la sécurité des enfants ?

Ces résultats soulignent l’importance de s’attaquer non seulement aux erreurs de médication à la maison, mais également à l’école et dans d’autres contextes où les enfants reçoivent des médicaments. La sensibilisation à la sécurité des médicaments contre le TDAH est cruciale pour éviter de nouvelles erreurs.

En savoir plus sur les erreurs de médicaments contre le TDAH

  • Journal de pédiatrie: Accédez à l’étude « Pediatric ADHD Medication Errors Reported to United States Poison Centers, 2000 to 2021 » dans la revue Pediatrics.
  • Centre de recherche et de politique sur les blessures: Apprenez-en davantage sur le Centre de recherche et de politique sur les blessures du Nationwide Children's Hospital.
  • Informations sur le TDAH: Pour des informations complètes sur le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité (TDAH), visitez la page Web du CDC sur le TDAH.
  • Les centres antipoison américains: Explorez les ressources et les informations sur les centres antipoison américains, où les données de l'étude ont été obtenues.

Tu pourrais aussi aimer

5 commentaires

Parent concerné77 décembre 25, 2023 - 6:10 am

ils ont besoin de 2 choses à faire pour la sécurité de ces 4 enfants !!!

Répondre
ScienceNerd2023 décembre 25, 2023 - 6:30 am

blisters ra gud idea, plus facile 2 garder une trace des médicaments

Répondre
MedEdExpert décembre 25, 2023 - 2:23 pm

Article gr8, éduquons les parents et les soignants sur la sécurité des médicaments !

Répondre
Lecteur101 décembre 25, 2023 - 11:58 pm

Ouah! c'est vraiment choquant 300% augmentation des erreurs de médicaments pour le TDAH ?!??

Répondre
GeekSanté2023 décembre 26, 2023 - 5:03 am

étude intéressante mais je me demande si c'est parce que de plus en plus d'enfants reçoivent un diagnostic de TDAH maintenant

Répondre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

SciTechPost est une ressource Web dédiée à fournir des informations à jour sur le monde en évolution rapide de la science et de la technologie. Notre mission est de rendre la science et la technologie accessibles à tous via notre plateforme, en réunissant des experts, des innovateurs et des universitaires pour partager leurs connaissances et leur expérience.

S'abonner

Abonnez-vous à ma newsletter pour de nouveaux articles de blog, des conseils et de nouvelles photos. Restons informés !

© 2023 SciTechPost

fr_FRFrançais