Avancement transformateur dans la détection et le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

par Manuel Costa
6 commentaires
AML Detection Assay

Une méthode innovante d’identification de la leucémie myéloïde aiguë (LAM) grâce à la détection des fusions de gènes KMT2A est sur le point d’améliorer considérablement les approches diagnostiques et thérapeutiques, marquant ainsi une avancée significative dans la recherche sur la leucémie.

L'étude souligne l'importance d'identifier avec précision des marqueurs moléculaires spécifiques dans les cellules leucémiques, ce qui peut grandement affiner l'évaluation de la maladie résiduelle mesurable (MRD). Ce développement devrait conduire à des choix de traitement plus éclairés et, par conséquent, à de meilleurs résultats pour les patients.

Une publication récente dans The Journal of Molecular Diagnostics par Elsevier met en évidence un test nouvellement développé qui cible un marqueur moléculaire distinct chez les patients atteints de LMA. Cette méthode pourrait transformer le diagnostic et le traitement de la LAM, notamment dans les cas impliquant des fusions de gènes KMT2A. Le test a le potentiel d’influencer les décisions de traitement, de surveiller la réponse au traitement et de faciliter la surveillance continue de la maladie.

Chaque année, environ 120 000 personnes dans le monde reçoivent un diagnostic de LMA, une forme rare et agressive de cancer du sang. La détection du MRD pendant le traitement est cruciale pour le pronostic et orienter les stratégies de traitement. Les méthodes actuelles de détection des MRD dans le traitement de la LMA comprennent la morphologie de la moelle osseuse, la cytométrie en flux multiparamétrique (MPFC) et le séquençage de l'ADN.

L'évaluation morphologique ne permet d'identifier les cellules leucémiques que lorsqu'elles constituent le 5% de l'échantillon. Le MPFC offre une sensibilité plus élevée (0,01% à 0,001%), mais il est complexe à la fois dans sa mise en œuvre et dans son interprétation et manque de standardisation dans les laboratoires. Le séquençage de l'ADN peut détecter les cellules leucémiques grâce à leurs profils de mutation, mais il est coûteux et peut être affecté par l'hématopoïèse clonale dans les cellules non leucémiques.

Progrès significatifs dans la recherche sur la leucémie

Grant A. Challen, Ph.D., de la division d'oncologie de la faculté de médecine de l'université de Washington à Saint-Louis, note l'importance des fusions oncogènes en tant que marqueurs de maladies, généralement absents des cellules saines. Des méthodes de suivi similaires ont déjà transformé le traitement de la leucémie myéloïde chronique (LMC). La fusion KMT2A, un marqueur clé de la LMA, pourrait également contribuer à la détection sensible du MRD, ce qui inciterait au développement d'une plateforme de détection efficace des fusions KMT2A.

L’équipe a créé un nouveau test PCR numérique en gouttelettes pour la détection sensible des fusions KMT2A avec ses cinq partenaires les plus courants. Bien qu’il existe plus de 80 partenaires de fusion KMT2A connus, la majorité n’en implique que cinq : AF9, AF6, AF4, ELL et ENL. Le test a été validé à l’aide de lignées cellulaires humaines et d’échantillons de patients, démontrant son efficacité dans la détection des fusions KMT2A.

Cette méthode divise les molécules d'ADNc en gouttelettes microfluidiques pour analyse avec des amorces et des sondes spécifiques, produisant des signaux uniquement lorsque des transcrits de fusion existent. Le test peut être étendu pour inclure diverses fusions oncogènes, améliorant ainsi son application dans la détection de différents types de leucémie.

Impact potentiel sur le traitement de la LAM et les recherches futures

Le Dr Challen souligne l'exactitude du test, notant son absence de faux positifs dans les échantillons sains et son adaptabilité à des fusions oncogènes supplémentaires. Cela pourrait affecter considérablement les décisions de traitement et les évaluations de la réponse. La détermination de l’efficacité du traitement est cruciale pour prendre des décisions critiques concernant l’intensification du traitement ou la poursuite d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques.

Il souligne la robustesse du test dans la détection sensible de la fusion KMT2A, son applicabilité pratique dans la détection de maladies chez les patients atteints de leucémie et son potentiel pour combler les lacunes dans la détection de la fusion oncogène. L’évolutivité du test permet une couverture plus large des fusions oncogènes, symbolisant une amélioration de la détection du cancer du sang.

La recherche, publiée sous le titre « Droplet Digital PCR for Oncogenic KMT2A Fusion Detection » par Andrew L. Young, Hannah C. Davis et Grant A. Challen le 7 octobre 2023, a été soutenue par les National Institutes of Health et la Leukemia and Lymphoma Society. .

Foire aux questions (FAQ) sur le test de détection de la LMA

Quelle est la nouvelle avancée dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë (LMA) ?

Un nouveau test permettant de détecter la LMA via des fusions de gènes KMT2A a été développé, promettant d'améliorer le diagnostic et le traitement. Cela représente une avancée significative dans la recherche sur la leucémie.

Comment fonctionne le nouveau test pour AML ?

Le test détecte les fusions du gène KMT2A chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. Il utilise la technologie PCR numérique en gouttelettes pour partitionner les molécules d’ADNc et identifier ces fusions avec une sensibilité élevée.

Quel impact la détection de la fusion KMT2A a-t-elle sur le traitement de la LAM ?

La détection précise des fusions KMT2A peut améliorer l’évaluation de la maladie résiduelle mesurable (MRD) chez les patients atteints de LMA. Cela conduit à des décisions de traitement plus éclairées et potentiellement à de meilleurs résultats pour les patients.

Quelles sont les méthodes actuelles de détection de la maladie résiduelle mesurable (MRD) dans la LMA ?

Les méthodes actuelles de détection des MRD comprennent la morphologie de la moelle osseuse, la cytométrie en flux multiparamétrique (MPFC) et le séquençage de l'ADN, chacune avec différents degrés de sensibilité et de complexité.

Comment le nouveau test améliore-t-il les méthodes de détection AML existantes ?

Le nouveau test offre une détection plus sensible et spécifique des fusions KMT2A par rapport aux méthodes existantes. Il surmonte les limitations telles que les problèmes de sensibilité moindre et de standardisation des méthodes actuelles.

Qui a dirigé la recherche sur la nouvelle méthode de détection de l’AML ?

Le Dr Grant A. Challen de la division d'oncologie de la faculté de médecine de l'université de Washington à Saint-Louis était le chercheur principal de cette recherche.

Quelles sont les implications de cette recherche pour le futur traitement et la recherche sur la LAM ?

Cette avancée dans la détection de la LAM grâce à l’identification de la fusion KMT2A pourrait conduire à des stratégies de traitement plus précises et ouvrir la voie à des recherches plus approfondies sur les méthodologies de traitement de la leucémie.

En savoir plus sur le test de détection AML

  • Le Journal du Diagnostic Moléculaire
  • École de médecine de l'Université de Washington à Saint-Louis
  • Instituts nationaux de la santé
  • Société de leucémie et lymphome
  • Présentation de la leucémie myéloïde aiguë
  • Avancées dans la recherche sur la leucémie
  • Technologie PCR numérique par gouttelettes
  • Morphologie de la moelle osseuse dans la LMA
  • Cytométrie en flux multiparamétrique (MPFC) dans la détection de la leucémie
  • Séquençage de l'ADN dans la recherche sur le cancer
  • Comprendre la maladie résiduelle mesurable (MRD)
  • Fusions de gènes KMT2A et leucémie

Tu pourrais aussi aimer

6 commentaires

Emilie Martinez décembre 25, 2023 - 4:21 am

Je suis un peu sceptique, il semble qu'un jour sur deux, il y ait une découverte « révolutionnaire », mais à quelle fréquence se produisent-elles vraiment ? j'espère que celui-ci est différent.

Répondre
Sarah Lee décembre 25, 2023 - 3:42 pm

C’est incroyable de penser à l’impact que cela pourrait avoir sur les patients atteints de LMA. Mon oncle avait la leucémie et j'aurais aimé que cela soit disponible à l'époque.

Répondre
Kévin Brun décembre 25, 2023 - 5:15 pm

Quelqu'un sait-il dans combien de temps ce test sera disponible pour un usage général ? Ma sœur suit actuellement un traitement contre la LMA.

Répondre
Jenny Smith décembre 25, 2023 - 5:20 pm

Wow, c'est vraiment une avancée majeure dans le traitement de la leucémie !! C'est incroyable les progrès que nous faisons dans le domaine de la science médicale.

Répondre
Marc Johnson décembre 25, 2023 - 8:51 pm

J'ai lu l'article, mais je suis encore un peu confus quant à la différence entre ce nouveau test et ceux existants ? Quelqu'un peut-il expliquer en termes plus simples ?

Répondre
Tom Anderson décembre 25, 2023 - 10:42 pm

Excellent travail du Dr Challen et de son équipe ! Ce type de recherche sauve des vies. continuez votre bon travail!

Répondre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

SciTechPost est une ressource Web dédiée à fournir des informations à jour sur le monde en évolution rapide de la science et de la technologie. Notre mission est de rendre la science et la technologie accessibles à tous via notre plateforme, en réunissant des experts, des innovateurs et des universitaires pour partager leurs connaissances et leur expérience.

S'abonner

Abonnez-vous à ma newsletter pour de nouveaux articles de blog, des conseils et de nouvelles photos. Restons informés !

© 2023 SciTechPost

fr_FRFrançais